LE MEUH JUSTE


LE MEUH JUSTE

Le fond de l’enclos se dentelle en percée

laissant voir la ligne de frondaison du taillis

elles ont de leur oreille collé au rail perçues le départ de l’entrain

l’aube pointe rose

ramenant avec ailes la vague matinale

en parfaite autonomie sans besoin de l’allumage du coq

L’enfant qui va en être posera sa bouche à la fraise

séparé de la peur congénitale mise en place par les casseurs d’espoir

Le figuier dressé sur l’horizon dégagé gonfle son fruit en le joignant au vol de la nature.

Niala-Loisobleu -6 Janvier 2021

2 réflexions sur “LE MEUH JUSTE

Les commentaires sont fermés.