A MA FATIGUE LES PINK FLOYD REPONDENT


A MA FATIGUE LES PINK FLOYD REPONDENT

Le cheval hennit à l’approche du premier nuage, il a contourné l’usine à gaz en allumant son espoir en grimpant dans une des barques mystiques d’Odilon sans allumer Nostalgie

Les Pink Floyd sortent hisser l’antenne en ratissant les chemins portant assez d’empreintes du bleu pour éviter les charges de cochons sauvages

Niala-Loisobleu – 1er Janvier 2021

Pink Floyd

Suivre le chemin qui mène vers les ténèbres du nord
Following the path as it leads towards the darkness in the north

Les visages fatigués d’étrangers montrent leur sympathie
Weary strangers’ faces show their sympathy

Ils ont déjà vu cet espoir
They’ve seen that hope before

Et si tu veux rester un peu
And if you want to stay for a little bit

Reposez un peu vos membres endoloris
Rest your aching limbs for a little bit

Avant toi, la nuit t’appelle
Before you the night is beckoning

Et tu sais que tu ne peux pas retarder
And you know you can’t delay

Tu entends les oiseaux de la nuit t’appeler
You hear the night birds calling you

Mais tu ne peux pas toucher le ciel agité
But you can’t touch the restless sky

Ferme tes yeux endoloris au-delà de ton nom
Close your aching eyes beyond your name

La brume gonfle, les créatures rampent, Entends le rugissement devenir plus fort dans tes oreilles
Mist is swelling, creatures crawling, Hear the roar get louder in your ears

Tu sais que la folie était la tienne
You know the folly was your own

Mais la force derrière ne peut pas vaincre toutes vos peurs
But the force behind can’t conquer all your fears

Et si tu veux rester un peu
And if you want to stay for a little bit

Reposez un peu vos membres endoloris
Rest your aching limbs for a little bit

Avant toi, la nuit t’appelle
Before you the night is beckoning

Et tu sais que tu ne peux pas retarder
And you know you can’t delay

Tu entends les oiseaux de la nuit t’appeler
You hear the night birds calling you

Mais tu ne peux pas toucher le ciel agité
But you can’t touch the restless sky

Ferme tes yeux endoloris au-delà de ton nom
Close your aching eyes beyond your name

Rejetez vos pensées en arrière de nombreuses années
Throw your thoughts back many years

Au temps où il y avait de la vie chaque matin
To the time when there was life in every morning

Peut-être qu’un jour viendra
Perhaps a day will come

Quand les nuits seront comme ce matin
When the nights will be as on that morning

Et si tu veux rester un peu
And if you want to stay for a little bit

Reposez un peu vos membres endoloris
Rest your aching limbs for a little bit

Avant toi, la nuit t’appelle
Before you the night is beckoning

Et tu sais que tu ne peux pas retarder
And you know you can’t delay

Tu entends les oiseaux de la nuit t’appeler
You hear the night birds calling you

Mais tu ne peux pas toucher le ciel agité
But you can’t touch the restless sky

Ferme tes yeux endoloris au-delà de ton nom
Close your aching eyes beyond your name

Reposez votre tête fatiguée, soyez sur votre chemin.
Rest your weary head, be on your way.

L’EPOQUE 2020/51: DU BLEU RETOUR


Après les Époques 2018 et 2019, voici le cinquante et unième de cette nouvelle Époque 2020 avec BARBARA AUZOU : DU BLEU RETOUR  . Merci de considérer que le poème est indissociable du tableau et vice-versa…

L’EPOQUE 2020/51″Du Bleu Retour »
Niala
Acrylique s/toile 55×46

 

bleu non-essentiel disaient-ils

ceux qui s’occupaient à noircir l’aurore

et bien le bonjour selon la coutume

j’ai mal à nos yeux 

décembre emplit le ciel de ses lianes d’indifférence

de larmes d’onglées et d’infortune

en attendant d’être au complet sur un sursaut de lune

dis-moi l’amble de l’amour encore

et le cycle renouvelé du cheval

dis-moi qu’il recommence joyeux indéfiniment

et qu’à chaque pas poussé plus avant

il devient simplement notre démarche

le fossé à franchir en plein coeur de la vie

l’écurie humaine nettoyée de son propre scandale

la laine pour la robe de celui qui la rêve

dans sa maison qu’il arrache à un coin tricoté d’éternel

 

Barbara Auzou.

LA PERCEE DES BRANCHES SUR LE NOUVEL HORIZON


LA PERCEE DES BRANCHES SUR LE NOUVEL HORIZON

Lentement et tranquille le troupeau franchit la ligne de démarcation

Laissant sans nostalgie l’an gris du côté consommé

Dans le jour qui prend pied s’ouvre un bleu profond de résolutions

l’amour qui l’accompagne est dans sa forme vitale, je t’embrasse d’ici à là, te caresse de dehors à dedans, te mesure, te soupèse pour franchir ta porte Ma

Les chevaux face à la mer courent sous les mouettes pour entrer à égalité dans la puissance du flux. Ils tirent le bateau de sa rampe de lancement sous la bordée du champagne parrain . Plongeon dans le bleu de la bannière retenue. Sors tes seins, le chevalet trépigne d’envie de paraître et d’envoyer son faire-part de naissance sous le signe double du Bleu-Retour et de l’Equin-Porteur.

Sans présumer du nombre de matins ce jour dit Bonne Année l’Amour. Ecris Barbara.

Niala-Loisobleu – 1er Janvier 2021