DE L’AUTRE JARDIN POUR LA FLEUR PRIMORDIALE


DE L’AUTRE JARDIN POUR LA FLEUR PRIMORDIALE

Tenir d’argile et d’ocre cette sensibilité qui détient la métamorphose de la couleur sous le feu

Les larges feuilles de l’arbre-transbordeur ouvre les ailes à l’enfant-persistant de l’immortelle forêt

L’Etre qui tient de ce que tous les autres rejettent

La fleur aux paroles d’odeurs qui repousse le reptile à jambes et tête de gargouille dans l’univers empoisonné

L’oiseau et l’enfant comme seul archétype définissant le concept psychique du système pulmonaire autoventilé.

Niala-Loisobleu – 30 Décembre 2020