AH L’AMOUR, L’AMOUR !


AH L’AMOUR, L’AMOUR !

L’amour c’est sale, ça fait désordre
Quand ça nous donne envie de mordre
Dans les fruits sans les éplucher
Ça nous oblige à trébucher
Sur les beaux animaux qui passent
Un sourire idiot sur la face

T’es jeune, t’es belle, t’es pas méchante
Et en plus t’es intelligente
Mais faut qu’j’te dise
Que tu m’épuises
J’veux pas de gondole à Venise

[Refrain]
Ah l’amour, l’amour, l’amour, l’amour !
Toujours est de plus en plus court
Ah l’amour, l’amour, l’amour, l’amour !
Toujours est de plus en plus lourd

L’amour c’est gros et c’est pas propre
Ça s’exaspère et ça galope
Ça se mouche dans des billets doux
Ça patauge, ça fait des remous
Et ça promet, ça se parjure
Ça collectionne les bavures

T’es vieux, t’as un gros nez, du ventre
Tes cheveux suivent la mauvaise pente
Mais tu m’épates
Mais tu m’éclates
Avec toi je me fends la rate

[Refrain]
Ah l’amour, l’amour, l’amour, l’amour !
Toujours est de plus en plus court
Ah l’amour, l’amour, l’amour, l’amour !
Toujours est de plus en plus lourd

L’amour ça n’a rien de convenable
Ça met les coudes sur la table
Ça oublie tout, ça perd ses clés
Ça s’en va du mauvais côté
Ça couche, mais ça dit pas je t’aime
Les mots, ça lui pose un problème

T’es vieille, t’es grosse, et puis t’es moche
Mais des sous, t’en as plein les poches
Faut qu’on s’arrange
Qu’est-ce que ça change ?
Après tout on n’est pas des anges

[Refrain]
Ah l’amour, l’amour, l’amour, l’amour !
Toujours est de plus en plus court
Ah l’amour, l’amour, l’amour, l’amour !
Toujours est de plus en plus lourd

Mais l’amour c’est un mille-feuilles
Un pissenlit quand on le cueille
On peut bien l’envoyer promener
Avec du sucre sur le nez
Il revient couvert de paillettes
Un oranger dans sa braguette

T’es beau, t’es belle, tu m’entourloupes
Que j’sois damnée si je te loupe
Tu m’ensorcelles
C’est pas nickel
Mais on peut croire au Père Noël

[Refrain]
Ah l’amour, l’amour, l’amour, l’amour !
Toujours est de plus en plus court
Ah l’amour, l’amour, l’amour, l’amour !
Toujours est de plus en plus lourd.

Anne Sylvestre

5 réflexions sur “AH L’AMOUR, L’AMOUR !

  1. Mazette, quelle chance nous avons eue de vivre dans le même espace temps que cette femme, bon voyage à elle, nous sommes plus d’une et plus d’un à avoir une pensée très émue pour Anne Sylvestre, bien à vous, louise salmone

    Aimé par 1 personne

    • Oh que oui Louise… le tant de décadence atteint augmente chaque jour en même temps qu’on prône la décélération sur les routes..
      Avec Anne nous roulions vite et bien sur des nationales pourtant bordées de platanes, à part Marcel qui n’aurait pas du laisser le volant nous sommes là aujourd’hui. Pas un jour où le cafouillage royal ne s’ajoute au virus. On ne fait que parler pour rien comme on dit avoir un vaccin à venir dont la thérapie reste à connaître. Plus que quelques jours de confinement local et on va lâcher librement le Père Nono dans la nature. Si cette fois c’est Fouettard qui va propager la liesse assassine je veux bien qu’on me les coupe…mes doutes.

      Anne appartient plus que jamais à l’Ailleurs Etoilé…

      Merci Louise, bon soir…

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.