DEMAQUILLAGE


DEMAQUILLAGE

Jour qui marche en aveugle

écran caca baissé sur les yeux

Une pluie malade de sortie dérape

-Eclaire tout me dit la Muse en riant aux éclats au-dessus des plongeons de sa poitrine chantant sous la pluie

Je l’attrape par l’aqueux, la mets sur la toile, ah on voit plus clair, le soleil s’est levé, je vais la boire avec un hors d’âge du noyau à l’ô live

Elle a

Elle a

Les yeux bien ouverts !

Niala-Loisobleu – 7 Novembre 2020

CHEVAL LEONARD DE VINCI


CHEVAL LEONARD DE VINCI

La Charente vautrée au pied de François 1er attrape les meneaux des grandes fenêtres de son château pour les promener en bateau. Plus loin le temps jaune qu’il fait ici doit s’éclaircir. En allant à cheval vers toi, je monte forcément en s’elle que je préfère. Comme un parachute invention digne d’un Léonard, me voilà qui saute.L’oiseau en rit. Et me bascule . Quel manège, après l’autobus et l’aéroplane on essaiera le cochon-rose qui grimpe et descend. Puis je t’emmènerai aux autos-tamponneuses pour s’enhardir à prendre le train fantôme. J’espère qu’il aura un wagon-lit. Ah la fête…

Niala-Loisobleu – 7 Novembre 2020

Half Happy


La moitié qui manque rend le tout insatisfait…
N-L

Live Your Dreams 24/7

Flashing my off-white smile to the world I wonder if they can see past it. The big grin they see plastered on my face does no justice to the teeth I am secretly clenching. The rosiness they see at the edge of my smile is mistaken for a shy blush. My anger has its redness concealed without even trying. The sheen in my eyes is not sparkle but tears refusing to trickle.

I am happy, just like they believe but it’s not complete. It’s an incomplete happiness for an incomplete soul.

I am only half happy because I am halved…

Voir l’article original

GRANDIR LE RETRECI


GRANDIR LE RETRECI

Un geste de pensée décolle les toiles du plafond de Soutine. L’isolement artistique tape aux murs de cette indifférence conduisant à l’ignorance. Les vitrines se sont éteintes rendant le piéton sourd à ce qui marche. On ne regarderait plus qu’internet et ses hameçonneurs de pêche aux cons. Tu sais quand ma main te quitte pour aller sur la toile, c’est ton vivant qui l’imprime d’un sang vif. Le chien sait tout ça mieux que personne. Il flairel’ l’air excitant qui règne autour du chevalet sans lever autre chose que la truffe. Jusqu’aux vitres qu’il embue au moment où elles se mettent à trembler alors que les autobus ont cessé de circuler. J’ai eu le sentiment d’avoir rempli les rias d’un estran de retour quand ma veine bleue a grossi mon pouls. La vieille maison abandonnée sur le chemin du cimetière marin a poussé ses volets. Les troncs de chêne sont sortis du flottage où ils baignent pour faire chanter la dégauchisseuse de madrier. L’oiseau s’est mis des plumes neuves pour remonter au coeur du village voir le coq et lui dire de crier la nouvelle. L’enfant abandonne l’air triste qui lui retenait l’oeil. Il y a de l’eau qui coule à la fontaine de l’espoir. L’amour est sans nitrate, on peut en boire.

Niala-Loisobleu – 7 Novembre 2020