L’ACTE FAUVE


L’ACTE FAUVE

La grande conche rentre ses parasols et ses cabanes à frites et l’horizon réouvre la remise à chevaux sauvages, c’est l’équinoxe

on respire la moisissure du champignon en pénétrant la menstrue géniale du changement saisonnier

pourtant il va resté demeuré par la grâce du roi et en particulier du superintendant scolaire qui à force de vouloir bidouiller sous le masque ne vont pas pouvoir endiguer le Covid19

Cours ma Belle, émonde, tu agis là pour de vrai

Dans le penché frontal de la branche lâchant son fruit tu dis l’amour que tu personnifies. Alors que les autres ne sont préoccupés que par leur naine personne qui grenouille comme un boeuf pour se glorifier

Cours de toute ta ferveur, ma Gazelle, j’en vis en corps plus loin dans mon rêve de la vivre pour et avec toi , prêt à me poser la bonne question pour tenir la barrière plutôt qu’à me faire du mouron pour les bars comme si j’étais pas de ceux qui vivent dans la misère économique depuis toujours sans avoir réclamé secours

Sois cet automne que j’attends à la fenêtre

Paumes ouvertes, fruit de senteurs, à m’aime la claie au point de m’en sortir les fleurs de la tête sur la vague

Niala-Loisobleu – 26 Octobre 2020

3 réflexions sur “L’ACTE FAUVE

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.