TANT DE GLACES


Puisque la fantaisie s’empare de l’ordre qui nous importe, tout dépassement qui nous vient à l’idée ne peut qu’adoucir la démangeaison du manque

Nous savons tous les deux ce que nous préférons dans le déroulement des choses

L’exquis mot de l’entr’acte ne doit pas coller son bâton dans l’acte comme fait la force publique en se manifestant

Niala-Loisobleu – 5 Octobre 2020

4 réflexions sur “TANT DE GLACES

    • A partir du moment où l’ordre, base fondamentale de tout, déborde pour se transformer en emprise il n’y a plus de création possible, c’est l’étouffement

      Je tranche pour faire l’évent, Alexandre,

      Merci à toi.

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.