A L’OURLET DE CHAUME


A L’OURLET DE CHAUME

Un linge d’eau se faufile

le saule a la tête

quand s’écarte aux marches du pont la chaussée des géants

On reconnaît le grain des rousseurs avant que la nuit tombée ait ouvert les lèvres

Là par exemple, à l’écluse entre matin et après-midi, l’oiseau ne se trompe pas de branche

les ornières de ses vols marquent la piste à partir du point fixe de l’Arbre à Soie

Si l’élan bruisse à la montée de la première spirale de la feuille du cahier, c’est à cause du mélange qu’il cherche dans l’assemblage

les glacis réchauffent plus la couleur que le ton-rabattu

J’ai le corps tendu au libre-choix du derme, de son herbacée développée, coin d’alpage gardé par le lac qu’il me plaît de tisser de l’haleine canine, la gardienne du col.

Niala-Loisobleu – 5 Octobre 2020

3 réflexions sur “A L’OURLET DE CHAUME

    • Du cognement des nuages une éclaircie sonne à la volée
      Les mamelles animales s’adoubent à la domestication des bouches trayeuses laissant au chien la conduite des roulottes…

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.