VERS DEPOLIS


VERS DEPOLIS

Le porte-plume sucé à lever l’encre

j’ai les yeux qui hissent un manque de chaleur

quand il y a quelques jours à peine elle assommait

Te chercher sous les pulls over sans que l’herbe ait eu le temps de repousser est inconvenant

Reviens marguerite pour la comptine

cerise pour l’oreille tendue

nous irons nus shows entièrement de nous m’aime

du centre ombilical à cou souple aux reins arrosés d’une cascade d’aisselles lourdement lestées

Niala-Loisobleu – 28 Septembre 2020

2 réflexions sur “VERS DEPOLIS

Les commentaires sont fermés.