SUITE A LONGER


SUITE A LONGER

Du haut de l’arbre descend une onde brassée d’Elle

Envol

Le chemin s’ouvre au moment où la rivière se montre

et à l’endroit où l’herbe est plus épaisse

Les pies y vont et viennent boire ce goût subtil de femmes au nom de Mille-et-Une-Nuits

Derrière le clos où les pommiers lèchent de leurs branches l’abri des vaches en été, l’automne enfante

musique de chambre

un cheval se tient dans la loge côtoyant la scène

un enfant échappé de la rentrée scolaire assis sur ses genoux

Ils vont en dehors de la direction des villes, longer la mer est leur façon d’en explorer les entrées submergées.

Niala-Loisobleu – 28 Septembre 2020

2 réflexions sur “SUITE A LONGER

  1. Un opportun espace tient du soleil comme un col remonté contre le froid
    Tu es du côté que je longe comme une sauvegarde mise au mouvement de lune
    Quelque chose comme un mélange de lieu des menthes et le fil de cressonnière s’est combiné
    C’est grisant de lumière…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.