L’EPOQUE 2020/44: AUTOMNALE I


Après les Époques 2018 et 2019, voici le quarante-quatrième de cette nouvelle Époque 2020 avec BARBARA AUZOU : AUTOMNALE I  . Merci de considérer que le poème est indissociable du tableau et vice-versa…

L’ÉPOQUE 2020/44« Automnale 1 » Niala  Acrylique s/toile 65×54

Arrange-moi avec toi-même

Et puis avec le temps

Pour la tempe de nos hivers

Qui tourne meule attendrie

Pour nos paumes qui font et défont les chemins

Il y a dans ta voix des modulations de forets obstinées

Qui roulent les feuilles d’un absolu féminin

Et le mystère actif de tes seins simples comme la terre

Joueurs comme une portée de jeunes chiens

Et si je ne peux tenir en laisse le velours orange

De tes yeux qui lâchent leur loutre de feu

Permets-moi au moins de te nourrir un peu

De ces fruits métronomes à dévorer vivants

Ils te rendront la monnaie de ta pièce qui craint tant

L‘automnale mélancolie

 

Barbara Auzou.

3 réflexions sur “L’EPOQUE 2020/44: AUTOMNALE I

  1. Alors la coque a permis de se réunir par ta fente
    il faisait froid
    c’était un Dimanche où l’automne dispersait ses paumes en bocage
    du haut de la falaise
    l’odeur de grange me conduit à table
    la chandelle joue sur l’eau des assiettes
    approche que je te dise, Ma….

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.