FLEUR DE NUIT


5e7226f75ca6f6990395a13caea122a1

FLEUR DE NUIT

 

En longs traits de feu qui était le l’atteleur ou l’attelé, un tel fracas de couleurs confond, tes reins s’ouvraient, je semais à la volée

Au milieu des lianes virevoltantes tremble encore le ventre du côté où la marée étale les seins dans un déploiement floral

En me réveillant tenu par la branche, j’ai vu l’indélébile trace brillante  demeurée hors de sa coquille

Le parfum de cette nuit se marie au jour , olfactive étreinte

Odilon Redon fantasia onirique, pavot de Fleur de Nuit…

 

Niala-Loisobleu – 18 Juillet 2020

2 réflexions sur “FLEUR DE NUIT

Les commentaires sont fermés.