ENTRE TIEN EMOI 125


cropped-a5ac5ac76d480f42d4dd0e744a5bf8c81

ENTRE TIEN EMOI 125

La mer venait de glisser à l’ombre des regards, pas une voile sur son corps. L’Angélus en perdit la voix et les semeurs leur apparence de lisier, tant la scène coupait le souffle inopportun. J’aime ce coquillage quand il bée à voir les mouvements de lune sans monter à l’échelle. L’arpenteur se propose pour un emploi de géomètre releveur de terrain. Poste enviable, certes, au sein d’une société qui ne peut les voir plus plats. Soit-dit en passant, c’est vrai que j’aime manger sein, vraiment bio, autrement qu’une version pseudo-politique d’un monarque qui gouverne uniquement en vue d’une ré-élection. Dis bouffi, l’élection c’est quoi. Un truc obsolète. Bon raison de plus pour qu je m’accroche à mes valeurs authentiques.

Donc j’hâlais

Survinrent quatre chevaux

menés par Ernesto

sans que la Régie s’en vante étant donné son passif

Le Char

plus résistant qu’au temps sous la botte

se tourne vers un européen indéfinissable mais visqueux, genre Conbendith

et le cisaille à mains nues

Je remonte dedans, une seconde nature chez moi, rien d’une manie, quand j’aime je monte pour un galop sur les corniches de l’amer, histoire de pas déplaire à René…

Niala-Loisobleu – 13 Juillet 2020

Ô BERGE DES CHEVAUX BLANCS


53d841b4b3f95543ceba54bc9c1c5d6e

Ô BERGE DES CHEVAUX BLANCS

J’étais seulement tout petit quand j’ai trouvé le rêve

de toutes mes idées c’est loin d’avoir été la plus mauvaise

Odilon que je chevauche

opine

Et je chante, genre opérette sur mon Char

avec un coq pour choeur

La vie étant du genre fait mine hein

je lui pardonne

ses absences

Avec l’imaginaire on s’en sort

en relais de poste

Niala-Loisobleu – 13 Juillet 2020

D’OR ET DEJA


cca0569116f71b885e71d79ed2acc4e8

D’OR ET DEJA

Fi, d’une berme fut-ce d’autoroute  surtout assortie d’un raille de sécurité

suffit déjà des limitations excessives

Je l’attrape par le creux d’aisselle et comme la rivière du parcours la saute

casaque rouge et bombe flamboyante

T’aurais vu l’oiseau…

Ah

qui l’a fait

l’oeil brillant  et la lèvre parcourue de sa propre langue

On va pas se laisser bouffer, nous avons les moyens de la faire parler cette vie qui bêche chichement le sain plaisir

Elle a, qu’yes à son tour…

Niala-Loisobleu – 13 Juillet 2020

LE BAISER (IV)


935ef3a6c51da1d16c86f9ebd42d3b1b

LE BAISER (IV)

Le Baiser de ton rêve
Est celui de l’Amour !
Le jour, le jour se lève,
Clairons, voici le jour !

Le Baiser de mon rêve
Est celui de l’Amour !
Enfin, le jour se lève !
Clairons, voici le jour !

La caresse royale
Est celle de l’Amour.
Battez la générale,
Battez, battez, tambour !

Car l’Amour est horrible
Au gouffre de son jour !
Pour le tir à la cible
Battez, battez, tambour.

Sa caresse est féline
Comme le point du jour :
Pour gravir la colline
Battez, battez, tambour !

Sa caresse est câline
Comme le flot du jour :
Pour gravir la colline,
Battez, battez, tambour.

Sa caresse est énorme
Comme l’éclat du jour :
Pour les rangs que l’on forme,
Battez, battez, tambour !

Sa caresse vous touche
Comme l’onde et le feu ;
Pour tirer la cartouche,
Battez, battez un peu.

Son Baiser vous enlace
Comme l’onde et le feu :
Pour charger la culasse,
Battez, battez un peu.

Sa Caresse se joue
Comme l’onde et le feu :
Tambour, pour mettre en joue,
Battez, battez un peu.

Sa caresse est terrible
Comme l’onde et le feu :
Pour le cœur trop sensible
Battez, battez un peu.

Sa caresse est horrible,
Comme l’onde et le feu :
Pour ajuster la cible,
Restez, battez un peu.

Cette Caresse efface
Tout, sacré nom de Dieu !
Pour viser bien en face,
Battez, battez un peu.

Son approche vous glace
Comme ses feux passés :
Pour viser bien en face
Cessez.

Car l’Amour est plus belle
Que son plus bel amour :
Battez pour la gamelle,
Battez, battez tambour,

Toute horriblement belle
Au milieu de sa cour :
Sonnez la boute-selle,
Trompettes de l’Amour !

L’arme la plus habile
Est celle de l’Amour :
Pour ma belle, à la ville,
Battez, battez tambour !

Car elle est moins cruelle
Que la clarté du jour :
Sonnez la boute-selle,
Trompettes de l’Amour !

L’amour est plus docile
Que son plus tendre amour :
Pour ma belle, à la ville,
Battez, battez tambour.

Elle est plus difficile
À plier que le jour :
Pour la mauvaise ville,
Battez, battez tambour.

Nul n’est plus difficile
À payer de retour :
Pour la guerre civile,
Battez, battez tambour.

Le Baiser le plus large
Est celui de l’Amour :
Pour l’amour et la charge,
Battez, battez tambour.

Le Baiser le plus tendre
Est celui de l’Amour,
Battez pour vous défendre,
Battez, battez tambour.

Le Baiser le plus chaste
Est celui de l’Amour :
Amis, la terre est vaste,
En avant, le tambour.

Le Baiser le plus grave
Est celui de l’Amour :
Battez, pour l’homme brave,
Battez, battez tambour.

Le Baiser qui se fâche
Est celui de l’Amour :
Battez pour l’homme lâche,
Battez, battez tambour.

Le Baiser le plus mâle
Est celui de l’Amour :
Pour le visage pâle
Battez, battez tambour.

La Caresse en colère
Est celle de l’Amour :
Car l’Amour, c’est la guerre,
Battez, battez tambour.

Le Baiser qu’on redoute
Est celui de l’Amour :
Pour écarter le doute,
Battez, battez tambour.

L’art de jouir ensemble
Est celui de l’Amour :
Or, mourir lui ressemble :
Battez, battez tambour.

L’art de mourir ensemble
Est celui de l’Amour :
Battez fort pour qui tremble,
Battez, battez tambour.

Le Baiser le plus calme
Est celui de l’Amour :
Car la paix, c’est sa palme,
Battez, battez tambour.

La souffrance, la pire,
Est d’être sans l’Amour :
Battez, pour qu’elle expire,
Battez, battez tambour.

Le Baiser qui délivre
Est celui de l’Amour :
Battez pour qui veut vivre,
Battez, battez tambour.

La Caresse éternelle
Est celle de l’Amour :
Battez, la mort est belle,
Battez, battez tambour.

La guerre est la plus large
Des portes de l’Amour :
Pour l’assaut et la charge,
Battez, battez tambour.

La porte la plus sainte
Est celle de la mort :
Pour étouffer la plainte
Battez, battez plus fort.

L’atteinte la moins grave
Est celle de la mort :
L’amour est au plus brave,
La Victoire… au plus fort !

Extrait de:
Valentines (1885)
Germain Nouveau