CHALEURS ESTIVALES


d54504d6d46b40c460615d8a4cf0532c

CHALEURS ESTIVALES

On aperçoit la lisière du mur en pisée, pierres posées entre montée et repos, la boue a séché dans l’entrelacement du sentiment. La pente est douce, mousse sous les feuilles d’un billet confidentiel, des aiguilles de peint pour coudre la couleur au lin. Un vannier  tresse au confluent de la rivière. Les oiseaux-pêcheurs surveillent le trait d’écailles qui traverse dans le remous du torrent. Plus loin l’âne se mesure avec un cheval du haras, attelé pour la parade. Entre deux grosses pierres je vise ta présence en ricochets,. Rieuses, ces jeunes filles se dévergondant à coups de battoirs, remontent haut la jupe à l’arrosage, seins penchés sur la brouette. A l’ombre du figuier l’herbe est restée verte..

Niala-Loisobleu – 9 Juillet 2020

2 réflexions sur “CHALEURS ESTIVALES

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.