ENTRE LE MUR ET L’AFFICHE


f363396eda48ce06e85a6bf8f3b13b18

ENTRE LE MUR ET L’AFFICHE

Le bouquet dans la robe

colle à la peau

Le ragondin remue le fond du marais

une grenouille change enfin de temps

les lentilles vont reprendre couleur

ça mouille

Les mûres affichent la couleur des tâches au menu

Je m’assieds

pour rassembler l’éclat des couleurs que tu m’as découpé

au travers de différentes images remontées de musique au centre de la clairière

j’ai besoin de les lire une à une

le taille-mine à portée pour tirer plus loin la saveur

quand à la gomme je l’ai jeté après qu’elle eut ôté le superficiel des situations douteuses

en incliné « italique » tu es toujours plus lisible dans le couloir qui t’habite

Niala-Loisobleu – 28 Juin

Le Couloir
Dans le couloir,
Il y a des ailes:
L’Aile Sud,
L’Aile Nord,
L’Aile qui va de l’Est en Ouest.
Dans le couloir,
Il y a des anges
Qui se déplient,
Qui se déploient,
Disparaissent derrière des portes,
La 2, la 6 ou la 23.
Dans le couloir
Il y a des anges
En sandales
Et en blouses blanches
Qui portent, accroché
Sur leur coeur,
La douceur de leur prénom.
Dans le couloir,
Il y a des rires,
Des chuchotés
Et des éclats.
Y a des pâleurs,
Y a des urgences.
La chambre 12 qui s’en va.
Dans le couloir,
Y a des appels
Qui s’inscrivent en lampes bleues
Sur un grand tableau de milieu.
Il y a des odeurs,
Y a des lourdeurs de fleurs fanées.
Il est midi.
Y a le bruit des chariots qui grincent
Et les odeurs de ragoût froid.
Il y a des pas.
Il y a des voix
Dans le couloir,
Devant la 12.
Y a des…

LA PETITE ECUYERE A DEUX MAINS


2d9fa0d8d421fa7998d9b86de0fb8749

LA PETITE ECUYERE A DEUX MAINS

Qui l’eut Gruss

au village d’un trou normand

le cirque monte chapiteau à hauteur d’église

pour qu’à la nuit venue

craint blanc montre qu’il n’a rien du singe savant

Gribouille qui aboie quand les voleurs ont quitté la maison

Auteure de poésie scolaire

Parents idiots qui exigent d’autres palmes pour leur fait néant

Au signal de la trompette l’orchestre fait sa première passe dans la Reine

le petit-ça-voyeur ramone

et le couple royal , lui en Auguste, elle en clown blanc

se met la main au panier pour la quête

Ernesto

en M.Loyal fait sortir les parents

on amène la pièce montée en haut de laquelle l’oiseau est perché

les enfants font l’aronde en chantant pour le quatre-heures…

Niala-Loisobleu – 28 Juin 2020

LE TANT, L’AMER ET QUE CE QUI CONTE


2fa2010b0a2e8c8a97cfc6b86898b2fc

LE TANT, L’AMER ET QUE CE QUI CONTE

A la bascule

pèse et balance la vie correspondante au marché imposé

Soulages est l’exemple

de l’outre-noir qui fait son beurre

Sinistre et cynique payent mieux que poétique et optimiste

Approche-toi l’estuaire

que je me noie dans ton récif de corail

en gardant la certitude que je suis un bon à reins

résidant en lune

le dernier des mots piquants de l’Arbre à Médecine, des enfants peints dans des seins bals, une bouche amérindienne  pour l’Appel, le ventre canopée rempart touffu

Monte à cru ma Belle

fuis

l’Amazone

c’est un gang de malfaiteurs..

.

Niala-Loisobleu – 28 Juin 2020