SORTIR DE LA SUITE OMBREUSE


d76d3766f5a9df8fd74470b6f1a09bbd

 

SORTIR DE LA SUITE OMBREUSE

 

La nature prise d’incendie est allée jusqu’à faire tomber le soleil au centre de la terre

Pires que marées noires, pandémies du Moyen-Âge, Hiroschima et destructions racistes

d’une idéologie dogmatique

On ne peut plus ouvrir les yeux sur soi sans découvrir autre chose que son ombre former le rang de son élimination volcanique

Je coupe un mât pour dresser un cirque comme ceux qui ambulait les enfances de ma vie

tend les trapèzes

coupe le filet

un besoin de sauter dans l’ailleurs

de la vie sans ménageries

Niala-Loisobleu – 26 Juin 2020

 

LE GYMNASTE

Comme son G l’indique le gymnaste porte le bouc et la moustache que rejoint presque une grosse mèche en accroche-cœur sur un front bas.

Moulé dans un maillot qui fait deux plis sur l’aine il porte aussi, comme son Y, la queue à gauche.

Tous les cœurs il dévaste mais se doit d’être chaste et son juron est baste!

Plus rose que nature et moins adroit qu’un singe il bondit aux agrès saisi d’un zèle pur. Puis du chef de son corps pris dans la corde à nœuds il interroge l’air comme un
ver de sa motte.

Pour finir il choit parfois des cintres comme une chenille, mais rebondit sur pieds, et c’est alors le parangon adulé de la bêtise humaine qui vous salue.

 

Francis Ponge