DE L’UTILITE DES MOYENS D’ELEVAGE


b09bb84895e870af8ef8ee371a0cb89e

DE L’UTILITE DES MOYENS D’ELEVAGE

 

 

Aile  de papillon qui passe, l’air est nullement inquiété

un gros plouf de poésie écolière l’abat en plein vol

Sous la soie des cheveux qui ne dépeigne pas l’enfant quelle chenille passe en chantonnant ?

Le costume de mariés dont ils avaient déguisé leur jeu

Se tenant droit le sein perd la compagnie du chien  au tour du jardin dès la porte ouverte

Glissant des dunes par les pins, le saut de l’enfant fait écho aux pots de gemme  avant d’arriver aux palisses. Serait-ce trop demander aux nudistes de masquer la pornographie. La Côte Sauvage n’aime pas les huiles sans ciel pour bronzer. Un jour que je m’exerçais à comprendre le baiser sur la bouche du saule au méandre du fleuve, mon père m’a appris à faire le poulet chasseur.

 

Niala-Loisobleu – 4 Juin 2020

 

 

 

 

3 réflexions sur “DE L’UTILITE DES MOYENS D’ELEVAGE

Les commentaires sont fermés.