DE L’UTILITE DES MOYENS D’ELEVAGE


b09bb84895e870af8ef8ee371a0cb89e

DE L’UTILITE DES MOYENS D’ELEVAGE

 

 

Aile  de papillon qui passe, l’air est nullement inquiété

un gros plouf de poésie écolière l’abat en plein vol

Sous la soie des cheveux qui ne dépeigne pas l’enfant quelle chenille passe en chantonnant ?

Le costume de mariés dont ils avaient déguisé leur jeu

Se tenant droit le sein perd la compagnie du chien  au tour du jardin dès la porte ouverte

Glissant des dunes par les pins, le saut de l’enfant fait écho aux pots de gemme  avant d’arriver aux palisses. Serait-ce trop demander aux nudistes de masquer la pornographie. La Côte Sauvage n’aime pas les huiles sans ciel pour bronzer. Un jour que je m’exerçais à comprendre le baiser sur la bouche du saule au méandre du fleuve, mon père m’a appris à faire le poulet chasseur.

 

Niala-Loisobleu – 4 Juin 2020

 

 

 

 

LES HEMISPHERES


90432507293e93f20e00838ed3391461

LES HEMISPHERES

 

J’étais au matin de ton côté gauche qui me surprit par son adresse

au point de lui poster la vive impression que j’en ai eu

sans attendre les nouvelles dispositions du Service des Postes

et revîns à toute vitesse

voir ce qu’avait le droit à me dire

Conclusion, j’suis pas retourné à la poste

j’ai tiré les volets, fermé le téléphone et ouvert grand le tapi qu’était dedans

Ô depuis

j’ai l’atrophie dans le fond d’oeil, tellement c’est bonheur de t’aller et retour avec arrêt dans toutes les gares et pas forcément

T’es ultra-violette , surtout où ça mousse…

Niala-Loisobleu – 4 Juin 2020

Chanson pour Bernard: Dominique Dimey


73462b15717f5698c929fbcb8f004a03

Chanson pour Bernard

 

(Refrain)
Dis, où est-il ce grand chemin
Qui mène à toi ?
Tu as filé trop vite
Je ne retrouve plus La trace de tes pas
Tu es parti là-bas
Depuis que tu es parti là-bas
Je ne comprends pas, j’ai toujours froid
Si mes yeux sont devenus moins bleus
Tu as dû en emporter un peu !
Tu m’avais dit, il y a dix ans
« T’inquiète pas, j’en ai pas pour longtemps,
Après on partira tous les deux
Voir Syracuse, on s’ra heureux »
(au Refrain)
Aux amis, j’ai parlé du voyage
Dont tu rêvais depuis ton jeune âge
J’ai si peur qu’ils me posent des questions
Si jamais ton retour devient long,
Pourrais-tu m’envoyer une photo
Avec un paysage, des oiseaux ?
N’oublie pas de me glisser un mot
Juste une phrase qui me tienne chaud
(au Refrain)
Sans toi, y a plus de feu d’artifice
Tous nos instants de folie complice
Ma vie est froide comme la faïence
Des grandes mosquées bleues de Byzance
Si demain tu dévoiles ton secret,
De ton chemin donne-moi la clé,
Je veux enjamber la terre entière
Aller te rejoindre, toi, mon père !

©Paroles Dominique Dimey / Chanson dédiée à son père Bernard Dimey / Musique Pierre Bluteau

LES PETITS SAINTS


4986bf58d5b3c4292dd34814f6564e12

LES PETITS SAINTS

Celluloïd de baigneur, mer morte, déchets organiques

où sont donc allés les grimoires de l’ancien test amant

Merveilleuse épopée de croyants qui a fini par ne tirer que le profit matériel de leur jardinage au lieu de tailler au bon endroit de l’oeil

Cette fleur nubile qui se dresse au sommet de mon sexe, dans son aura ignore toute forme de calcul périmétrique

Je vente pas le jus de mes couilles

d’avoir procréé ne leur  a rapporté que peines au-delà de la 1ère génération

mes vrais enfants en fait se comptent pas milliers et ceux-là sont le fruit sain et ensemenseur  de couilles qu’il a fallut autrement posséder pour les faire parce que l’orgasme qui en est sorti a plus souvent été une torture sacrificielle qu’un panard érotique

Les petits saints des livres de prière sont des inventions pures et totales de l’homme, il sont loin de l’auréole

alors que les bons gros seins, joyeux, fidèles, nourriciers et tellement généreux en amour ont l’aréole qui peut être plus large qu’une assiette au beurre

Je finirai accroché à une paire ascensionnelle qui m’emmènera au jardin de mes enfants à moi…

Niala-Loisobleu – 4 Juin 2020

BONJOUR


47a624cfe3593985041b4153477a5fae

BONJOUR

De son lointain toujours présente

la vague vient embrasser la terre

Pourquoi n’en retient-elle qu’une idée de dépotoir

Le grec et son antique à l’Acropole

bien que triste de voir les colonnes à terre

je regarde côté du disque d’or

qu’un hit parade ne peut salir

Bonjour mon Amour

et toi dont le nom m’échappe chante dans ton bain

pour  vivre en corps….

Niala-Loisobleu – 4 Juin 2020