2 réflexions sur “Bernard Dimey : Le bestiaire de Paris 1974

    • Oui c’est étonnamment long, mais prodigieux
      Dimey est d’une perception troublante, il rend les pierres charnelles et leur donne une humanité surprenante
      Je suis sensible à ton accroche
      ma Barbara..,

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.