HORIZONTALEMENT VERTICAUX


picture

HORIZONTALEMENT VERTICAUX

Leurs mains jointes dans les colonies de manchots

des mâtines à l’angélus autour du sein

le ru coule sa musique de comptines, tandis que leurs yeux de billes gagnent la ronde

Pour l’habit de circonstance, comme la petite écuyère à moka montée sur la pièce, les feux d’artifice sont uniquement célestes

Son joli postérieur en avant sur l’escarpolette lancé en nouvelle-lune tire en convoi un train de chalands remplis d’enfants à la maternité de Port-Royal

Comme deux bouts inséparables d’extrémités créatives ils sont les deux genres en un seul et m’aime désir

Le pays des maisons aux épaules, des jardins que la peur abandonne, du savoir renouvelé en partage, étend ses campagnes à ses fenêtres sur pilotis, l’oiseau à la branche du hi-han de l’âne

Niala-Loisobleu – 22 Mai 2020

2 réflexions sur “HORIZONTALEMENT VERTICAUX

Les commentaires sont fermés.