VRAIES FRAGRANCES DU JOUR


39f9a7960c57138d04e7d5f8a6ecbb8f

VRAIES FRAGRANCES DU JOUR

Allongeant ses jambes, l’arbre rentre ses fruits à l’intérieur

Elle dort ce jour

du seul besoin de le vivre dans un panier où sont réunis ses plus chers désirs

Des feuilles pourraient faire une tenue de fête

Le jus des agrumes sent la peinture

Si le courant pédale de la sorte, c’est à cause du moulin posé sur un chevalet de brindilles

Elle peut rêver

Aller jusqu’à s’assurer l’alliance

Les fifres brillent dans la bouche des nymphes et derrière le roseau le nénuphar attend l’hélicoptère animal du colibri

En accroche-coeur des mansardes suspendent la guirlande allumée par l’accordéon pour le mouvement gracieux de ses fesses

Je te sang au miroir de l’arbre, les joues rosies par l’image gardée dans tes yeux…

Niala-Loisobleu – 13 Mai 2020


02d1e9348e86fb5dc6954ec87ab31b84

PAR DES BARREAUX NOUVEAU-NÉS

Une femme en amour devant une fenêtre vide. Des yeux bleu ardent, bleu lanière. Un corps arqué sur le désespoir de son nom. Dehors le grand tumulte harassé des
étoiles contre le ciel semble ne plus s’ouvrir, ne plus suspendre l’issue de leur perfection qu’à cette véhémence brouillée de larmes puériles, qu’à ce
gémissement, qu’à ce silence.

Jacques Dupin

EN TOUT L’YEUX


c32568853b531ddc73aae52f24ca9b9a

EN TOUT L’YEUX

Pour ce rendez-vous quel meilleur l’yeux

Je n’en peux choisir d’autre

que cette conclusion où tout ne fait qu’ouvrir

sans prononcer les mots

mais les graver comme un anniversaire

reste la pierre dans les pierres

clef-de-voûte

A l’heure où nos peaux se remplissent de taire de l’autre

voici le point bleu dans le vers qui pointe

C’est toi, Ma

Beau miroir…

Niala-Loisobleu – 13 Mai 2020