MARC OGERET – SI JE VENAIS VERS TOI


P1050591

MARC OGERET – SI JE VENAIS VERS TOI

 

Si je venais vers toi sans yeux,
Sans te retrouver blonde ou brune,
Voudrais-tu de ma nuit sans lune ?
Voudrais-tu bien de ce fardeau,
Des mains aveugles sur ta peau,
Si je venais vers toi sans yeux,
Comme d’autres sont revenus de la guerre,
M’aimerais-tu ?
M’aimerais-tu, mon immortelle,
Si je venais vers toi fidèle,
Mais sans regard…
M’aimerais-tu ?

Si je venais vers toi sans mains,
Sans pouvoir effleurer encore,
Les monts, les vallées de ton corps,
Voudrais-tu de mes bras en deuil,
De ces branches sans fleurs, sans feuilles
Si je venais vers toi sans mains,
Comme d’autres sont revenus de la guerre,
M’aimerais-tu ?
M’aimerais-tu, mon immortelle,
Si je venais vers toi fidèle,
Mais sans toucher…
M’aimerais-tu ?

Si je venais vers toi sans pieds,
Traînant mes deux genoux à terre,
Comme les mendiants de naguère,
Voudrais-tu de mes promenades,
Sans courses, sans jeux, sans baignades,
Si je venais vers toi sans pieds,
Comme d’autres sont revenus de la guerre,
M’aimerais-tu ?
M’aimerais-tu, mon immortelle,
Si je venais vers toi fidèle,
Mais sans marcher…
M’aimerais-tu ?

Si je reviens vers toi sans cœur,
A force de l’avoir fait taire,
Là où je suis, c’est la misère,
Voudras-tu de mes jours sans rires,
De mon passé sans souvenirs,
Si je reviens vers toi sans cœur,
Comme d’autres sont revenus de leur guerre,
M’en voudras-tu ?
M’en voudras-tu, mon immortelle,
Si je reviens vers toi fidèle,
Mais sans âme…
M’aimeras-tu ?

 

 

2 réflexions sur “MARC OGERET – SI JE VENAIS VERS TOI

  1. Au plaisir de se mentir dans des timbales vides comme des hampes de drapeaux

    Je préfère la caresse joufflue d’un amour qu’on se choisit et la blanche écoute de la peau

    Qui ne ment pas et parce qu’il est plus facile de dire non à la vie que de lui dire oui

    En jouant et rejouant l’apparence des cimes qui taraude les obsessions je veux tirer inouï

    De l’amer un grand pays sauvage où s’ébattent les oiseaux et exiger que le parlement lève illico

    La séance en faveur de la seule amoureuse obstination

    Barbara Auzou

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.