A LA RAMASSEE DES PAS


6b16b6b6583394bd6066f550ebaeb4c6

A LA RAMASSEE DES PAS

Le caniveau que t’as allumé

est devenu une eau à carreaux de tabliers instruite par Maîtresse.

Du coup le vieux cheval au labour a du coeur comme il en ne démordait pas sans l’avoir rencontrer. On dirait du Laforgue. Ces arbres qui font les forêts à force de glander dans le respect du mystère. Et les clairières toutes en table-ronde c’est des receleuses de légendes, comme la magie du triangle qui fait ton genre .Avec la ouate de la chanson

Me souviens

et à présent ça fait assez loin

Il me semble voir la mer monter la garde, j’entends le cri de la brouette au venu de la criée

Les dunes et leurs vignes à piquette pour remplir les dames-jeanne, ça te dit quelque-chose ?

Moi ça me coque en traversées-maritimes, dans des foulards de fumées transatlantiques

T’as gagné

dorénavant je marche sur l’ô en statut-mécréant…

Niala-Loisobleu – 1er Avril 2020

2 réflexions sur “A LA RAMASSEE DES PAS

Les commentaires sont fermés.