L’EPOQUE 2020/4: DANS L’ATTENTE


L’EPOQUE 2020/4: DANS L’ATTENTE

 

Après les Époques 2018 et 2019, voici le quatrième de cette nouvelle Époque 2020 avec BARBARA AUZOU: Dans L’ATTENTE . Merci de considérer que le poème est indissociable du tableau et vice-versa…

dans l'attente

L’EPOQUE 2020/4 – « DANS L’ATTENTE »
Niala
Acrylique s/toile 61×50

 

 

De tout ce dont on croit avoir fait le tour

Fleur et sable des joues  Eaux et algues des sexes 

Jours vécus à genoux sur l’expérience expropriée

Elle-même de l’âge Parole incapable de se prononcer

Harcelée par ses détours et les maisons qui l’habitent

D’étage en étage pour en assurer un contour à soi seul

Nulle trace de divinité  Mais ce don cette attente

Feu et fer conjugués Cette joie spirituelle sur le grand genêt

De ton visage L’hérésie tremblante de ton amour

Je veux les toucher de mon aile

Ô toi qui ne sais rien

 

 

 Barbara Auzou.

 

RENCONTRE DU TROISIEME TYPE


edfd6130a98a9b648d59ba9991e29d2b

RENCONTRE DU TROISIEME TYPE

 

Mon premier si ordinaire que je l’abandonnai à sa suffisance

Mon deuxième à peine entrée que j’avais plus faim

Mon troisième alors me vacilla

tant se dégageai de lui un naturel à trouver l’imaginaire normal

Un langage, où avant la fin de phrase, t’étais en haleine dans le cou de la page suivante

et si simple que malgré sa taille d’Alexandre Dumas et 150 volumes il paraissait effacé dans le kiosque du boulevard où toutes ces jeunes personnes penchaient de l’avant-scène chargée d’une littérature à bouleverser le climat

Vous ai-je dit  qu’il avait toujours un petit-vélo dans sa poche et qu’il adorait allumer dessus l’enseigne « Taxi »

Un Monsieur, disait de lui Tardieu

 

Niala-Loisobleu – 19/02/20

 

 

DES MENAGEMENTS


779d38a742096ca7dc0e8e0a2fe8c781

DES MENAGEMENTS

Sein Valentin passé je n’attends pas l’an prochain pour un cadeau à mon amoureuse, je profite du moment charmant où arrosant ses fleurs elle en exalte le bleu en le transformant en tubéracées

Des aéronefs de balcon n’est-ce pas signe de parenté avec le gonflement de sa poitrine ?

Ah ses mains , je sens leur pouvoir d’apposition, je cours déjà sur l’eau, grimpe à la cave et descends au mont, l’esprit si plein de grâce que je fais le somnambule dans Hamlet et ne réponds pas à la question subsidiaire: Poètes vos papiers

je continue et sans faire coucou, sors sur le balcon secouer la nappe phréatique genre castor, pour faire barrage à la pénurie d’huiles essentielles

je prie comme un mécréant, allumant plus de bougies qu’un camp délabré de vide-grenier

Tant et si bien que je disparais sans avoir plié mon pantalon ni accroché mon veston

Le sourire qu’elle affiche rassurera je l’espère le likeur idiot ne pouvant comprendre faute d’avoir lu avant…

Niala-Loisobleu – 19/02/20

SON PIED


e3b950e4790ae6344e587365ecff1c04

SON PIED

Ils lui disent les cors puis leurs ampoules que ça leur fait mal qu’il faut qu’elle marche à leur place et par les trous à sa chaussette elle pleure en se flagellant d’être si injuste

Guignol colère

le gendarme est d’une injustice à enfermer l’innocent pour pas se lever le cul de sa chaise

encouragé en cela par une pleureuse qui trouvera toujours normal d’agir à contresens

Guignol dit:

Le problème est là où il se trouve et où il se trouve on est payé pour le gérer

refiler le bébé c’est du macronisme de bas étage du type aimez-vous les uns à la place de la faute des autres

Sors de ta cage et rends la balle au prisonnier

Tes pieds sont aussi propres que tes mains et puisqu’il faut rendre justice demande un laissez-passer pour l’endroit où on veut avoir ton droit en internat

J’aime ton pied et tes g’noux…

Niala-Loisobleu – 19 Février 2020