ANABASE


e6585648d6b038c6116119552278c776

ANABASE

Je crois ces jaunes d’une ombre que la paille tient dans son oeil

chaumes d’une faucheuse de diamant

A la tombée des battages

au coeur du fruit un serpent

Siffle la langue

des crocs-mignons

primitive létale morsure

dans la fourche de la chaire

mythe de

Paul en procession aux noirs monts

http://www.sjperse.org/anabase.html

Niala-Loisobleu – 2 Février 2020