Ô SEANT


29d64da87041b604d8516f2244208110

Ô SEANT

Gris sable mouillé d’algues

Varech et goémon lestés

La pierre lunaire en marée

Menstrue en passe de lune

Règne du Taureau

Flanc bouchonné d’embruns  je tire la vague à bord du vaisseau terrestre, plus ivre qu’un bateau dans les 40 tièmes et bandé d’espérance à la cape

Chair de l’autre genre en porte-clef, émoi callipype, Niki pour balise et la digue du cul fermant le port aux méduses.

 

Niala-Loisobleu

28/01/20

INTERSTICE


275d5498019600f0a350d1f7510fed15

INTERSTICE

 

Sourire entre deux crêtes

qui ruelle

mèches au front

Tremblement de taire

que seul le couteau barbare

d’une certaine église lèpre à l’index

Tu as pour toi la corde des guitares

en grenade au verger des délices

Grand Nil

des cataractes éléphantines

nourris-toi de ton soleil

Niala-Loisobleu

28 Janvier 2020

FAIM ROUGE


9d7b55732f4aa6eaa7972e5ffcfe8e59

FAIM ROUGE

Tu étais folle.

Comme c’est loin !

Tu mourus, un doigt devant ta bouche,
Dans un noble mouvement,
Pour couper court à l’effusion ;
Au froid soleil d’un vert partage.

Tu étais si belle que nul ne s’aperçut de ta mort.
Plus tard, c’était la nuit, tu te mis en chemin avec moi.

Nudité sans méfiance,
Seins pourris par ton cœur.

A l’aise en ce monde occurrent,

Un homme, qui t’avait serré dans ses bras,
Passe à table.

Sois bien, tu n’es pas.

René Char