La maison est ouverte – Richard Desjardins


La maison est ouverte
Richard Desjardins

Prends le sentier derrière
les jalousies des villageois.
Le vent d’une seule main
y secoue la forêt.
À la montagne, mets des ailes.
Au mur, pense à elle.
Le diable fera claquer ses doigts
et quand tu entendras le hurlement
du loup tranchant la gorge du chien,
tu verras alors les étoiles précises
des feux sur l’autre rive.
La lune arrêtera sa course.
C’est le signal. Traverse.
La voie est libre comme toi.
Je t’envoie l’escorte de vierges.
Le mot de passe:
« Né pour aimer. »
Ils versent un pauvre miel
sur leurs mots pourris.
Ils te parlent de pénurie
et sur ta faim, sur tes amis,
ils aiguisent leur appétit.
Leur haleine brûle l’air
comme la chaux
sur le pain.
La beauté que tu oses,
ils la saluent encore
d’un grognement de porc
fouillant dans l’auge.
Ils ont raison
comme…

 

Une réflexion sur “La maison est ouverte – Richard Desjardins

Les commentaires sont fermés.