SEPT BRANCHES


L’Arbre-Chandelier achève

Dernière bougie

Un jour qui se couche seul

Les Champs-Elysees débordent

Dans leurs dépenses vestimentaires

Seul le soldat inconnu est en soldes

Un piano barre le contoir

Nue tu réverbères

Belle de silence en fenêtre

Mes mains dans ton clavier

Au cheval attelé composent l’Epoque à venir

Niala-Loisobleu – 31 Décembre 2019

ROSEES RICHES


3050f0f56c2c0bd58f6f3f2ab65df51b

ROSEES RICHES

Vient ce mouvement musical  que le lointain met en écume au littoral

L’arbre d’une forêt sèche se détache en points verts, les branches en clignotent

Cette cabane forestière habitée de ronciers et d’éboulis divers nettoie l’âtre en corps ouvert

D’anciens thermes construits sur la source pointent à travers  la rosée

un sentiment de renouveau, de présence venant de très loin surgit

Les années passées, monologues des miroirs sans tain, cernes qu’aucune exaltation de vie n’a apporté bordent la fenêtre, tu l’ouvres, jette le rideau opaque et passe le long temps mort par-dessus ta tête

Nue te voilà qui émerge

et plonge au bain rendre à ta peau son odeur de désir profond, tu es mûre d’une jeunesse pure, plus vierge

tes seins ont la maturité de l’Arbre de Vie

le chien ne dort plus sur le tapis, il aboie au  loin par la porte qu’il a ouverte…

 

Niala-Loisobleu – 31 Décembre 2019