GUERRE DES GENRES


1a5aee3a7e0a5e8e0428676f92fa9656

GUERRE DES GENRES

Dans le genre « DUPE » je demande le Père Matcho (par défaut) de pouvoir quémander la Mère du fait que ce nom n’a pas de féminin, ce qui, alors que j’étais très jeune, fixa mon attention sur son côté imposteur de cette lutte des genres en matière de pouvoir dans notre civilisation judéo-chrétienne.

Je suis doté d’un sens de l’observation développé et comme pour moi la femme était mon égale naturel, je me suis étonné de ce point grossier de la comédia del arte dans lequel l’humain s’oppose depuis qu’il a commencé à se tenir vertical. A-t-il vraiment cesser de marcher à quatre pattes ou pire de ramper ? J’en doute en voyant qu’en fin de vie je ne peux constater qu’une mauvaise évolution de l’égalité. Car en fait elle triche plus souvent qu’elle est dans la cause, le combat féministe tenant plus à renverser le pouvoir de l’homme pour le prendre, qu’à passer l’impossible crée par la nature pour parvenir à une égalité effective. Il y a eu et il reste des points de droit  d’une injustice aberrante. Le vote, le contrôle du corps pour ne citer que le plus important, le monde du travail restant le secteur défaillant. Mais le comportement lui sort de la ligne de fond et ne tient absolument pas compte d’une évidence qui se poursuit depuis des siècles: la gouvernance de la femme auquel l’homme-roi cède en toutes choses sous couvert de silence où bizarrement les deux camps sont parfaitement d’accord.

Dans le fond c’est exactement pareil qu’au Parlement. Les députés s’insultent, se reprochent, s’attaquent, complotent, calomnient, sauf quand le vote des salaires passe au vote, personne ne conteste.

Ah la politique politicienne…

Niala-Loisobleu – 14/12/19

4 réflexions sur “GUERRE DES GENRES

  1. Par le rêve elle voit
    les rideaux de nuages suspendus aux abîmes
    la croisière des sillons
    un mot couchant à ses pieds la tete du blé
    lorsque le personnage qu’elle imagine
    sur la route de ses aventures
    pareil aux larmes à la voix à la distance
    refuse de la reconnaître

    La Dèpaysée, Camille Goemans

    Aimé par 1 personne

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.