MAREE MONTANTE


192857

MAREE MONTANTE

 

Dans l’écoulement de fin de nuit, le port sort doucement ses départs pour la pêche au petit jour. Quelques mouettes s’apprêtent à prendre la première marée. Au premier du phare des Baleines, la femme du gardien trempe un sourire dans la cuvette. Par la fenêtre et sa chemise ouverte, on peut voir l’oeil rose de son sein gauche chanter sans attendre le coq. Irons-nous jusqu’à Dieppe chercher le Normandie ? Dans la rue du Commerce les pigeons se font la voix sans soutien-gorge. La boulangère remonte l’odeur du pain chaud du fournil dans une robe imprimée de mains blanches. Dehors le dernier ivrogne vient d’être ramassé par les éboueurs tandis qu’à la cave les musiciens ferment le jazz. La mer sale proprement mon langage d’enfant matinal. Le chien m’accompagne.

Niala-Loisobleu – 11 Décembre 2019

 

2 réflexions sur “MAREE MONTANTE

Les commentaires sont fermés.