LE TEMPS FENDU


SAMSUNG CSC

LE TEMPS FENDU

 

La clairière perce les ronciers d’un trou dans la toiture feuillue

du brouillard en traîne pend  aux patères des arbres

L’eau toujours tire son fil pour garder le reflet des maisons en marche

Tu sais la fente par où vient le souffle de l’herbe frémissante, à sa pompe je puise pour le maintien des chevaux

L’enfant est allé au bois mort apprendre à faire du fagot, il sait où l’haleine garde l’âtre au chaud

Ce chemin planté de dolmens est parsemé de tanières pour le passage initiatique sous le gui un chaman indique  où trouver le bon arbre de nos ailes

Si tu vois par endroit des morceaux de toile de jute accrochés aux taillis, continue tu approches de la pierre fendue.

 

Niala-Loisobleu – 6 Décembre 2019

 

 

2 réflexions sur “LE TEMPS FENDU

Les commentaires sont fermés.