VIVACES HERBACEES (Regain)


59697718396__60A66D2B-07D5-472E-941E-E7019C195E12

VIVACES HERBACEES (Regain)

 

Un osé de soleil

Dupin ?

On peut dire ça

Tu es étendue sur toute ma palette

Au couteau, plus tactile, tes onctuosités  de loutre font ma patte

Ce qui n’est pas aujourd’hui ne peut être qu’un affreux mensonge, allons en poignées.

 

 

Niala-Loisobleu – 02/12/19

Que Seas Vos – Jorge Cafrune


Que Seas Vos – Jorge Cafrune

Quand, n’éclaire plus, la lampe du coeur de mon coeur
Cuando, ya no alumbre, el candil arisco de mi corazonRetourne dans mon pays, prends mes couplets … et chante-les (bis)
volvete a mi tierra llevate mis coplas …y cantalas vos(bis)Dites à ma colline comment je me suis sentie presque douloureuse
q mi cerro sepa como lo he sentido casi con dolor

semer mes versets là
sembrando mis versos alla

dans la crique, dis-le toi-même (bis)
enla quebrada deciselo vos(bis)

Que toute la puna vibre à l’écho de chaque chanson
Que, toda la puna vibre con el eco de cada cancion

Quelqu’un les chante et fait face au ciel
que alguien las entone de pie y cara al cielo

mais sois toi (bis)
pero q seas vos (bis)

Je veux donner au vent un poncho de notes
Quiero, darle al viento un poncho de notas

avec des franges de soleil … qui enveloppé dans mes zambas
con flecos de sol… que envuelto en mis zambas

Silve et danse le demander (bis)
las silve y las baile pediselo vos(bis)

Oui, tu es triste, pense à la nuit hantée
Si, te pones triste pensa q en la noche embrujada

Je suis … que si ma chanson a été perdue
estoy yo …que si se ha perdido mi canto

dans l’ombre … perdu était envos (bis)
en las sombras… perdida era envos (bis)

que toute la puna vibre avec l’écho
que toda la puna vibre con el eco

de chaque chanson, que quelqu’un les chante debout et face au ciel
de cada cancion, que alguienlas entone de pie y cara al cielo

mais sois toi …
pero q seas vos …

FRUIT DE PAUME


Suzanne-Valadon

FRUIT DE PAUME

La fenêtre s’embue dans la lueur tiède  qui sort du lit

La roideur de tes seins tient de la chaleur  du gant de peau mis à mes mains

Tu te fous de l’autobus de transport scolaire  qui klaxonne à la grille

Nous resterons à compter les vaches et les trains qui entrent en gare au verger

Le dernier âne du cheptel copine avec la pouliche au crin blond dès le chant du coq

Suzanne Valadon réveille  toute la toile

Deux gros fruits d’automne se montrent en table d’orientation.

Niala-Loisobleu – 02/12/19