ENTRE TIEN EMOI 119


cropped-a5ac5ac76d480f42d4dd0e744a5bf8c81

ENTRE TIEN EMOI 119

 

Les doigts gantés du soleil de Novembre qui passe je sors au balcon tailler l’inspiration. Passe un vol d’oies sauvages, un enfant reste tenu à son cerf-volant, à peine si l’on peut voir le haut de la voile qui traque l’horizon, quatre matelots, une Dame-Jeanne et un lit-clos tombent avec le seoir d’un jour de perm qui s’achève

Quand le coq a coché sa crosse les poules ont pu faire la pause

Un tableau qui dit « Nous » change ses draps. Des marguerites sont brodées sur le rabat en fil de joie, entre les jambes de la cheminée le conteur se racle la voix, le feu pétille comme du bourru, tu es sur mes genoux comme la guitare des soirs d’été sur la plage, l’accord de ton corps laisse aller mon pinceau, l’atelier est chaud et la chatte ne bouge plus du pied du lit. L’échelle du meunier fait craquer ses marches, comme chaque fois que l’odeur du peint revient. Le goût que j’ai trouvé sur ta langue se fond entre menthe, ru et herbe du gueux. J’ai dans l’idée que si demain il pleut je dériverai bien l’eau jusque dans la palette à l’aisselle de ton marais.

Niala-Loisobleu – 20 Novembre 2019

EMBRYON


essai_visuel_picasso_0

EMBRYON

 

Par cette lumière qui pousse de La Chaume

Sortant de Nous

Monte le désir de mettre une autre couleur  aux doigts

Prenons les marches de l’inclinaison dans son penchant naturel

Sans rien laisser en arrière

Ce qui respire de Nous veut éclore en corps au grand jour d’un sourire pur et chaste

 

Niala-Loisobleu – 20/11/19

VOIE MARITIME


7b6e13902574798ab7a1eae66d0a262f

VOIE MARITIME

 

Le neutre en reculant de plusieurs pas avance plus nettement les contours

Je pense n’être plus qu’à un souffle de tes lèvres

Cette haleine est la preuve du largage des amarres

Elle porte sur elle les fragrances des épices mises en cale

les châssis sont tendus comme un trois-mâts.

 

Niala-Loisobleu – 20/11/19