FAUCHAGE


P1050999

 

FAUCHAGE

 

Un long couloir piqué de portes closes  psalmodie dans la pénombre

sous les pas perdus une moquette aptère tente de s’élever

L’escalier tourne à l’angle du palier où un canapé dévoré par les poux s’enflamme

Tango insufflant au bandonéon de lever le corps meurtri

Le virage écarte le train et la maison blanche disparaît dans le tunnel

Quand le coq tire l’aube, le cheval debout depuis longtemps est déjà en train d’extraire la vision prophétique du vent d’autan

Le sol va saigner

On voit le couteau libérer les eaux de la mer parturiente.

 

Niala-Loisobleu – 19/10/19

2 réflexions sur “FAUCHAGE

Les commentaires sont fermés.