CARA SPOSA


c7912d01ef3f13983ede4a07856cdc2d

CARA SPOSA

 

Quel nuage au carreau pourrait taire la pensée

Quand la rue reste cette première campagne abordée depuis les toits

Dernier étage à toucher un ciel ailé de miettes de tourterelles

Glisse de ta robe cette musique de trottoir à l’envolée de tes pas légers

Un limonaire posté à l’angle de mon front reste collé à ta vitre à tours de manivelle

A l’embue des seins l’oiseau tape du bec au  petit-bois du vers qui mastic

Sous les sauts du drap pendu à la corde  qui sèche en jetant au vent ses mots de chanson de reins, simples mots issus en dernier silence aux passants qui se retournent sur ma chère mariée.

Niala-Loisobleu – 14 Octobre 2019

 

 

 

3 réflexions sur “CARA SPOSA

  1. Et c’est le plus haut niveau que peut atteindre l’hymne que cette bouche de promesse profonde qui se tait si fort que le silence est assourdissant …Ce sont des noces venues de loin dans le rêve qu’en soi l’on fait, Mon…

    Aimé par 1 personne

  2. Au devant de l’assistance qu’elle gagne, la voix s’immisce plus au sein du contenu. Ouvrant plus en corps le véritable décolleté pour gagner au coeur la promesse portée. Le sol s’offre de grâce à l’espace aérien qui affranchit la pesanteur du non-dit. Elle donne l’oiseau blanc à la main pure de l’enfant. La poudre des visages démaquille les cernes du masque. Plus rien ne forme obstacle. En se déchirant la virginité ouvre à la beauté pure.
    Merci ma Barbara…

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.