AVANT QUE


Dos tourné à la grosse horloge, tu me tiens face au large. Que de vagues meurent au bord. Il y eut un temps à albatros. Histoire courte. Puis des coucous femelles pas mieux que mâles. Le cinéma de mon quartier joue toujours mais en séances privées. Les ouvreuses tiennent l’exquis mode de l’entre acte dans le panier. Ta place est allumée au noir. Je te libère des Apaches avant le scalp. Et tu m’embrasses dès les Actualités de gens mineurs. Fini Je Interdit, tu ne mets plus de pantalon. Et moi je garde la paille de la grange pour unique chanson. Maintenant on habitera plus qu’au bord de la mer. Tu veux voir au levé ma présence pour horizon où j’ai pris une concession.

Niala-Loisobleu – 12/10/19

5 réflexions sur “AVANT QUE

Les commentaires sont fermés.