EXCLUSIVITE


d1a108310bbbe06d9aaa749db2f6e8cb

EXCLUSIVITE

 

Ceci est à personne d’autre

alors un like peu sut faire

sinon je m’enrôle à Fesses de Book pour causer de fesses

-ça va

-bien

-et toi

-oh chouette

-super

-chez toi ?

-non chez moi

-ah si tu commences à 

Et ceci sous un texte de poids que bien sûr les commères ne se sont pas aperçues, aussi pour parler d’émoi, ce matin je m’ai trouvé un poil noir  qui avait du passer la nuit contre ma zigounette. Pourtant j’ai pas découché, alors comme j’ai fait le ménage, ça doit être un coup du balai, l’est blagueur, surtout le dimanche il aime jouer aux grands fétiches.

Niala-Loisobleu – 05/10/19

 

LES GRANDS FÉTICHES

I

Une gangue de bois dur
Deux bras d’embryon
L’homme déchire son ventre
Et adore son membre dressé

II

Qui menaces-tu
Toi qui t’en vas
Poings sur les hanches
A peine d’aplomb
Juste hors de grossir?

III

Noeud de bois

Tête en forme de gland

Dur et réfractaire

Visage dépouillé

Jeune dieu insexué et cyniquement hilare

IV

L’envie t’a rongé
Je menton

La convoitise te pipe

Tu te dresses

Ce qui te manque du visage

Te rend géométrique

Arborescent

Adolescent

v

Voici l’homme et la femme

Également laids également nus

Lui moins gras qu’elle mais plus fort

Les mains sur le ventre et la bouche en tire-lire

VI

Elle

Le pain de son sexe qu’elle fait cuire trois fois par jour

Et la pleine outre du ventre

Tirent

Sur le cou et les épaules

VII

Je suis laid!

Dans ma solitude à force de renifler l’odeur des filles

Ma tête enfle et mon nez va bientôt tomber

VIII

J’ai voulu fuir les femmes du chef

J’ai eu la tête fracassée par la pierre du soleil

Dans le sable

Il ne reste plus que ma bouche

Ouverte comme le vagin de ma mère

Et qui crie

IX

Lui

Chauve

N’a qu’une bouche

Un membre qui descend aux genoux

Et les pieds coupés

x

Voici la femme que j’aime le plus

Deux rides aiguës autour d’une bouche en entonnoir

Un front bleu

Du blanc sur les tempes

Et le regard astiqué comme un cuivre

British
Muséum,
Londres, février 1916.

 

Blaise Cendrars

2 réflexions sur “EXCLUSIVITE

    • Ma l’épie chez les pies c’est leur nature cleptomane tellement elles craignent d’être volees. Ces malades font du gribouille la peur principale au point de tromper Kafka.
      On mélange tout maintenant, Rouen et l’air pur aussi bien que Jeanne et La Voie.
      Je t’ai curé les coins que t’aurais vu tout ce que j’ai pris en flagrant délit d’adultère. Même trouvé une parure anonyme. Reste avec moi sur mon balai, Ma…

      Aimé par 1 personne

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.