GRANDS FONDS 6


P1030244

GRANDS FONDS 6

Peindre au résultat des pleines mains toutes entières vers

Donnant au dépassé du poignet

l’ongle planté à la racine du poil que le pinceau animale

même bique à l’écrit ovin

Fouille au profond derrière la fougère

soulève la pierre

pioche le terrier

insinue la mousse

piétine le ru

ricoche le gué entre les deux rives

Peindre à dire c’est faire l’ouvrage qui tiendrait en mains le sentiment rougi-vif par le ressenti

Eaux-Neuves

un estuaire qui noce avec la mer

Il tient le coquillage par le talon le reflet du couteau

et bourre à pâte la toile ouverte

J’ai

une remontée oesophage à l’oeil de larynx jouant notre chanson sur tes cordes vocales…

Niala-Loisobleu – 05/10/19

7 réflexions sur “GRANDS FONDS 6

  1. Voila un nouveau thème des plus attirant ; « eaux-neuves »
    Filtrer les eaux croupies avec leurs moustiques
    Nettoyer les bas fonds avec leurs murènes
    Déboucher l’arrivée du ru
    Pour qu’une nouvelle puisse couler
    celle que l’on peut boire à vlonté
    celle qui abreuve toute Vie
    celle que que l’on chérie

    Bon nouveau jour, MonAlain, je t’embrasse

    J'aime

Les commentaires sont fermés.