BLOC-NOTES 1


6142ee503a9b1be25ba10aca774fc46f

BLOC-NOTES 1

 

Accroché par le bout le chemin se retourne, d’abord surpris, puis quelques pages en arrière relit la même histoire. Cette pièce qui était fermée, elle est arrêtée sur elle-même, au même énième top. Sur l’étagère qui passe à travers l’angle obtus un regard renversé fume dans le cendrier. Par le col la chemise s’est pendue , un trou de chaussette talonne, le rance d’une promesse finit par faire fuir et sur la chaise électrique le café reste froid, un simple balai de bouleau tient lieu de conte d’Andersen

Niala-Loisobleu – 1er Octobre 2019

QU’ON SE LE DISE


77c53f4fd28c0e65e17b92f015767c64

QU’ON SE LE DISE

Descendu du faux-bois d’un arbre de théâtre, sur la tombe de faux-marbre d’un cimetière inexistant l’oiseau bien-vivant jette la clef de cette inopportune serinette chantant : « Je suis mort en méprisant ».

Les fausses-nouvelles à partir d’abracadantesques traductions de propos peuvent rameuter le like et le com savoureux pour un sein amateur de médailles mais restent sans intérêt pour un vieil insoumis comme moi à la flatterie. La mode est au prompteur qui robotise l’impression critique et part plus vite que moi j’écris. Si je n’aime pas ou suis pas d’accord, je m’abstiens par politesse, ou le dis le plus souvent sans me dissimuler derrière une orgueilleuse hypocrisie.

Ce qui prête à interprétation ne rentre pas dans mon menu, j’ai l’esprit carré

On ne peut plus net au point de n’avoir rien du courtisan en quête de faveurs, bien au contraire. Alors laissons la peine de côté, dès lors que le bon sens n’en a eu cure, pleurer serait indécent. Les grandes douleurs doivent rester silencieuses.

Niala-Loisobleu – 1er Octobre 2019