LE BATEAU-IVRE


264a65fdbfee7af3159ae780eab34776

LE BATEAU-IVRE

 

Un moment j’ai pensé que la plante verte entendait clairement

c’est alors que tes gestes sont devenus plus précis

à l’endormi de la table à repasser on pouvait sentir la différence des textures

tout comme on pouvait pendre les vêtements par taille de classe

dans les tiroirs ceux qui faisaient grec ancien devenaient de plus en plus rare

pourquoi ai-je pensé à l’épouse du marathonien lui disant  j’ai une envie de toi à l’arrivée que je ne me connaissais pas

ce fût à ce moment là que le chien entra comme un fou en renversant le congélateur

tu parles il s’appelait Noé quelle drôle d’idée de lui confier les clefs du bateau

un petit-vélo lâché sans tenir le guidon j’ai appris que c’était une position du kama-sutra

 

Niala-Loisobleu – 27/09/19

 

L’HOMME PERCHE ET L’ENFANT-VOLE


Scan1 LA CHAINE0016l

L’HOMME PERCHE ET L’ENFANT-VOLE

 

Pris par le rire grave de la vague, dans l’ombre présence d’une respiration sourde du volcan, les femmes souriantes allument une offrande, fleur vivante de leur sarong

Des toros faméliques remonte la nuit des morts jusqu’au sang jeté dans la poursuite de la vie

Et là-haut à l’abri des voleurs d’âme  les restes gardent les effigies de l’espoir au balcon

 

Scan BALI0012

Scan BALI0011

 

Taillée en hautes marches la montagne robuste comme un buffle tient l’endroit hors de portée de l’oubli

A la remontée des siècles le feu ne s’éteint pas. Les enfants qui balancent aux arbres restent le fruit qu’aucune saison ne canalise

Ballant du prao, envol de l’enfant, la maison en forme de bateau navigue dans l’épaisseur verte

Quand j’y retournerais tu seras accrochée à mon dos, tes seins en garantie d’aliment d’amour.

Célèbes – Sulawesi

Niala-Loisobleu – 27/09/19

 

Scan BALI0001