PETIT CHEVAL DE MER


873a3bd20577e9fd2a002bf03c6ca8cb

PETIT CHEVAL DE MER

 

Estran demandé mais, j’ai dit que sans les mauvaises herbes un jardin serait un gazon anglais, horreur, misérable vanité projetée comme unique référence

Des grecs il est loisible d’aborder sans canons ce qui en est

Les modernes ont failli se faire écraser par les Colonels, intolérable dictature combattue par la poésie

hélas pour quelques années seulement , l’Union Européenne a ramené son pouvoir financier

éradiquant l’Antiquité comme des fanatiques font sauter les montagnes

A quelques pieds de l’Atlantide la clef du silence en main et les pieds palmés nagerai-je qu’il ne me faudrait point de scaphandre  les chaussures et la ceinture de plomb ne m’ont jamais porté vitrail

Tenu en surface par la femme aux seins lourds qui forge ma braise de son soufflet

je pense qu’à genoux je tirerais encore le trait

sur la toile

Les lin bleus comme un tablier d’enfant propre dans le smog de la mentalité parasite

Je ne tiens rien de ce qui fait le pouvoir  aussi j’affirme que je ne changerai rien de ce que je suis

Au point de remplir ma dernière bouteille d’un je t’aime écrit sur mon pouls et mis à la mer pour Elle.

 

Niala-Loisobleu – 21 Septembre 2019

 

 

4 réflexions sur “PETIT CHEVAL DE MER

Les commentaires sont fermés.