A QUAI


0a6424e79d42d601b88de010be8aadc0

A QUAI

Juste le temps d’arrêter le train-train matinal pour rester en dehors

Me serrer plus fort à la vibration qui nous traverse en bruit de train qui roule

Ecoper le sel

Chevaucher ce vent tiède

Embrasser l’inclinaison de l’herbe

Compter  les dents de la feuille du pissenlit

Fleurir le faîte de ta charpente en gai compagnon

Oui garder cette différence qui me laisse incompris de mes congénères

Mon langage à répondre  à tes attentes à mettre en marche à toute vapeur

Niala-Loisobleu – 18/09/19

3 réflexions sur “A QUAI

  1. Une goutte d’eau, tout le ciel.
    Et la beauté, oui, de ce monde.Un homme sous les arbres
    pleurait de joie, car il aimait cet homme là
    Car les lèvres du monde s’ouvrent au moment où nous l’embrassons
    Personne n’interrompra notre chanson.

    Yanis Ritsos

    Aimé par 1 personne

  2. Une vie comme ça, j’la voudrais avec toi
    Avec des billes d’acier au fond des yeux
    Pour regarder ton sexe devenir dieu
    Une vie comme ça, j’la voudrais avec toi
    Et sous les marques rouges de ton corps
    Le masque blanc oublié de la mort
    Une vie sans cinema caméra une vie comme ça
    Une vie sans paravent sans écrans une vie comme ça
    Une vie comme ça, j’la voudrais avec toi
    Avec le bruit des vagues sur un trottoir
    Un sous-marin sorti de tes cuisses noires
    Une vie comme ça, j’la voudrais avec toi
    Avec un revolver sur un comptoir
    Entre une absinthe verte et mon espoir.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.