TRANSFERT


1051161fb751994139a27052d25c3f91

 

TRANSFERT

 

Je défie la côte qui monte devant mes fenêtre, j’ai l’esprit assez dispos pour ne ne pas arrêter la présence de la mer.

Soit, j’ai les moyens du quotidien pour joindre, mais à compter d’une certaine personne, la poste est trop pleine de traquenards

nous voici dans le contre moyen-âge qui fut haut en couleurs et que des incultes ont baptisé à tort d’un nom qui va comme comme un gant au présent

certains départements de mon enfance furent inférieurs, pourquoi n’a-t-on pas revu le nom de cette haute époque courtoise quand jamais il n’en revint

Je te joins en marchant dans la mer, Ma, poussé par le cri matinal des Gibbons, plus encore que par ton recul à faire certaine route, il en est qui sont mortelles en dehors d’une question de vitesse. Top d’éléments pompent, les heures buvards sont lourdes à digérer.

Et puis marcher dans l’eau salée ce fut un de nos premiers désirs, alors je serais là plus vite en passant d’Atlantique en Iroise, pas besoin du truc à voler sur la Manche, j’aime la vieille méthode qui fait qu’on ne peut mieux joindre qu’en se collant peau à peau.

 

Niala-Loisobleu – 03/09/19

Une réflexion sur “TRANSFERT

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.