DIMANCHE AVANT QUE


1a2c8de47a079991ebeda6aaf40bab69

DIMANCHE AVANT QUE

 

Tu as donné vie à mon oeil, un réveil voyageur qui dans une fraîcheur hospitalière m’a fait savourer  l’atmosphère. C’est encore l’heure où l’on peut sortir dans la rue pour regarder et entendre les vers d’un poète persécuté par un régime politique. L’entendre  dire l’amour avec la force d’un lance-pierre à feu pour la cigarette du condamné. La douleur silencieuse peut-être comme deux lèvres que le chirurgien n’arrive pas à suturer, elles coulent à sang sur un ciel et une mer dramatiquement bleus pour la blancheur des maisons perchées. La liberté de pouvoir aimer, tu sais de quoi je parle alors que les chemins s’encombrent. La table à repasser les tenues d’école prend bien de la place dans ce dernier jour avant la rentrée. Je fais les yeux fermés, ainsi je suis seul à pouvoir choisir ce qu’il me manque de voir. L’odeur arrive tout de suite après. l’ai le nez dans la cage d’escalier.

Niala-Loisobleu – 1er Septembre 2019

4 réflexions sur “DIMANCHE AVANT QUE

  1. Paroares, rolliers, calandres, ramphocèles,
    Vives flammes, oiseaux arrachés au soleil,
    Dispersez, dispersez, dispersez le cruel
    Sommeil qui va saisir mes mentales prunelles!

    Fringilles, est-ce vous, euphones, est-ce vous,

    Qui viendrez émouvoir de rémiges lumières

    Cette torpeur qui veut se croire coutumière

    Et qui renonce au jour n’en sachant plus le goût?

    Libre, je veux enfin dépasser l’heure étale,
    Voir le ciel délirer sous une effusion
    D’hirondelles criant mille autres horizons,
    Vivre, enfin rassuré, ma douceur cérébrale.

    S’il le faut, pour briser des tristesses durcies,
    Je hélerai, du seuil des secrètes forêts,
    Un vol haché de verts et rouges perroquets
    Qui feront éclater mon âme en éclaircies.

    Jules Supervielle, Aux oiseaux

    Pour un matin comme ça, bonjour Mon….

    Aimé par 1 personne

  2. Tiens un jour troue la nuit
    n’est-ce pas le bec d’un oiseau qui perce ?
    Le fruit parfois manque à l’intérieur de tout ce qu’il avance sur lui au dehors
    demain j’irai au quoi faire me ramoner le poêle
    il paraît q’un savoyard remet d’humeur
    Là, le plus sûr demeure en nous quand bien ça fait mal….

    Ceci n’est qu’une goutte pour te remercier Marie-Anne, surtout ne t’en vas pas…

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.