OCRES


35aec7d44e10c3e644460bfff076a664

OCRES

 

Le sol est là, un chien accourt, il est audible le cri qui se libère du caillot

la pluie tourne en ne lâchant qu’un nuage

dans l’odeur de terre remuée le cheval souligne d’un trait le chemin de la maison

 

Niala-Loisobleu – 18/08/19

5 réflexions sur “OCRES

  1. Un chien se ramène,
    Au son de sa maîtresse,
    Il sera encore plus heureux,
    Plus qu’il ne l’est déjà…

    J'aime

    • La vague frappe le grillage,
      Laisse l’autre petit chien couinant,
      Et le sien,
      Sa maîtresse le ramène,
      Vers sa terre…

      J'aime

Les commentaires sont fermés.