BIEN AU BORD


BIEN AU BORD

La nuit ma main se sert des lèvres de mon sentiment envers toi

à tâtons

Ce sifflement poitrinaire d’une douleur s’éteint

la nuit est claire d’huîtres, de coques et malicieux coquillage de bouche ô

Je laisse l’archet dire

 

Niala-Loisobleu – 06/08/19

3 réflexions sur “BIEN AU BORD

Les commentaires sont fermés.