CORRESPONDANCE


d60f403aace59a1989005a0214abefcb

CORRESPONDANCE

 

La rue traîne ses rémouleurs aux meules fendues

camelots et bonimenteurs tenant l’an vers du décor

Au coin de la porte cochère le cheval n’a pas voulu passer les bornes

la boîte à grimages n’a rien de la lanterne magique

être soudain nommé autre qu’il y a à peine quelques minutes obscurcit plus que s’y risquer

 

Niala-Loisobleu – 10/07§19

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.