GRAND-PAVOIS


acf9419604c558a21173c66cb328c200

GRAND-PAVOIS

Quand l’âme s’allume le ciel lève un pan du rideau

un instant de frais traverse le lit

sur l’échelle des poissons montent à l’écluse

et la barrière du pré se tourne vers le bruit du sas en montée

Niala-Loisobleu – 08/07/19

PENDANT QUE


c854dd8c320c67a81aea85f8912e5f33

PENDANT QUE

 

Sur la façade principale le soleil ayant fini de s’en prendre au linge des fenêtres goûtait un dessert aux géraniums. L’enseigne en fondant a laissé un mot de départ pour un coin d’ombre. Et à part des soupirs explicites jamais les jalousies n’avaient été aussi actives.

Et moi

au milieu

je trouvais un air de java

au milieu de toi

Ma

rue

mon caniveau

mes bateaux à voiles

mes montgolfières

mon cerf-volant

mon cheval d’art son

mon escarpe

mon peint  parasol

un ventilateur aux idées migratoires me soufflant sous l’aisselle par les vertèbres d’un horizon vallonné creusant son lit que j’appelais ma petite rivière en demandant un billet pour les îles sous le vent, le dos rond le chat allait et venait, la bouilloire enfin tue, ainsi que la chasse d’ô, sur la radio une chanson paillarde, au milieu de la table une bouteille de mojito et vers la menthe sans discontinuer, cueillir les cerises par l’aqueux.

 

Niala-Loisobleu – 08/07/19

RIEN D’AUTRE


152b5e30d4d7da10fc649c9ccbc3979c

RIEN D’AUTRE

Lui tenant la lampe d’Aladin par la mèche

il lui dit tais-toi

il fait un tant à ne pas perdre

regarde j’ai les doigts bleus

ton bord de mère à la bouche

Le sel que tu es

me fera traverser le désert

outre mer…

Niala-Loisobleu – 08/07/19