DU BITUME ABSENT


téléchargement (1)

DU BITUME ABSENT

Tiens prendre une pomme et se laisser croquer par Cézanne devant la victoire d’une montagne forçant le classicisme académique à se corriger. Le silence ne se rompt pas dans le bruit des cartes que les joueurs abattent. Pas plus que la fumée des pipes n’éteint le passage de l’absinthe à travers la cuillère. La salle est si vivante. Les murs ont du dans leur jeunesse avoir une liaison avec la blancheur. Le temps des aventures a laissé ses traces. Le volet bat au fenestron du grenier. Le peu de lumière peut laisser les araignées dans l’ombre, sous la poussière plus rien ne salit, les toiles de Paul ne font que mûrir avec clarté. Ma pensée en traînant dans les senteurs fruitières monte la vallée. Hier j’ai ensemencé l’herbe dans l’endroit de la cigogne. Depuis une maison blanche se penche au-dessus de la falaise quand je passe. je peux prendre le bruit des vagues pour me rafraîchir les tempes, les yeux puisent très profond. Il me semble parfois que je n’ai plus pied.

Niala-Loisobleu – 01/07/19

A CÔTE DE LA CHEMISE


 

eiri-hosoda-v1801-cor-11450fb

A CÔTE DE LA CHEMISE

 

Tirant l’heurt chaud du poignet il fit glisser sa montre au gousset, poussé par un lointain désir qui fit fuir les brûlantes caresses d’un temps volcanique à l’intérieur d’un bassin de Pompéi. Reprendre la séance de photographie en cours sur les murs. Sans mot dire un cygne glisse. La danseuse étoile. Degas ? Non mon p’tit gars, moi sans la célébrité qui donne accès aux loges à rat. Après avoir reposé la BD nippone sous le matelas, il a prolongé le torse nu aux doigts de pieds. Ah le derviche de tes seins, halète-t-il (elle dans le même costume) autre chose qu’un ventilo à grandes pales centré dans la glace du plafond. L’amère Marthe que les luparnards rendaient frigide aurait adoré cette cani cul. Elle lui propose un pari. Chiche que tu me fais pas le tango. Il met la sono à fond à cause des voisins et l’incompatibilité du beurre avec cette chaleur et lui dit Paris tenu. L’ascenseur crie l’alarme quand ils parviennent au sommet.

Niala-Loisobleu – 01/07/19