ILS DEPLOIENT DANS L’OMBRE DE LEUR LUMIERE


1943_Paul-Delvaux_Le-musée-Spitzner

 

ILS DEPLOIENT DANS L’OMBRE DE LEUR LUMIERE

 

Dans une clarté mesurée

se diaphragme le tracé à suivre

vrais cils de reconnaissance décodés

les globes reposent la canne blanche au rayon luminaires

déployés sur le taire au plus profond de sa fente transe posée

d’obscurs souteneurs de métempsychose déiste laissés en panne sèche

 

Niala-Loisobleu – 21 Juin 2019

3 réflexions sur “ILS DEPLOIENT DANS L’OMBRE DE LEUR LUMIERE

  1. Des mains effacent le jour
    D’autres s’en prennent à la nuit
    Assis sur un banc mal équarri
    J’attends mon tour.

    Souffles d’une moustache,
    Aciers à renifler,
    L’œil noir d’une arquebuse,
    Un sourire ébréché.

    On entre, on sort, on entre,
    La porte est grande ouverte.
    Seigneurs du présent, seigneurs du futur,
    Seigneurs du passé, seigneurs de l’obscur.

    Quand la fenêtre s’ouvrira
    Qui en vivra, qui en mourra?
    Quand le soleil reviendra
    Comprendrai-je que c’est lui?

    Rêve, Jules Supervielle

    On s’invente des paupières pour les raisons du cœur, Mon

    Aimé par 1 personne

    • On s’invente le complément de verbe à la moustache, la barbe, sous la capote des paupières pour un doux voyage aux marrons chauds du regard, qui chasse les yeux noirs d’un froid brûlant. Coeur à coeur, Ma…

      Aimé par 1 personne

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.